Accueil

Les sept contrastes d'Itten avec l'aide mnémotechnique

Contrastes

Clair-obscur

Chaud-froid

Complémentaires

Voisines

Saturation

Quantité

Le contraste simultané

La couleur en soi

 

 

Contraste de la couleur en soi:

Le plus simple des sept contrastes. Il ne demande pas un grand effort de vision,

car pour le représenter, on utilise des couleurs pures, et lumineuses, dans leur intensité la plus forte.

Le c contraste Clair/Obscur :
Ce contraste fait référence aux ombres et lumières. Ils ont pour limite le blanc et le noir.
Ils ont pour intermédiaire toutes les autres valeurs.

Le contraste chaud-froid :
est le plus brillant des contrastes des couleurs..
Les couleurs chaudes semblent avancer, les couleurs froides semblent reculer!

Le contraste des complémentaires:

Le nom de complémentaire désigne deux couleurs dont le mélange donne un gris noir de ton neutre.
Couleurs opposées sur le cercle chromatique, leur rapprochement avive leur luminosité, leur mélange les détruit.

Le contraste de qualité:
On entend par là, le degré de pureté ou de saturation des couleurs.

Le contraste simultané :

Pour une couleur donnée notre oeil exige simultanément la couleur complémentaire
et la produit lui-même si elle ne lui est pas donnée.

Le contraste de quantité:

Le contraste de quantité concerne les rapports de grandeur de deux ou plusieurs couleurs.
Il s'agit donc du contraste "beaucoup-peu" ou du contraste "grand-petit".

 

Lundi Le contraste des couleurs en soi Paresse Belphegor
Mardi Le contraste clair-obscur Orgueil Lucifer
Mercredi Le contraste chaud-froid Gourmandise Belzébuth
Jeudi Le contraste des couleurs complémentaires Luxure Asmodée
Vendredi Le contraste de la qualité (la saturation) Avarice Mammon
Samedi Le contraste simultané Colère Satan
Dimanche Le contraste de la quantité Envie Leviathan