Les portraits des femmes
et les portraits des hommes
dans la hiérarchie classique
des genres.

 

genre - Genres
branchegenre - Grands
branchegenre - Petits
rienlien
rienbranchegenreicone icone - Portraits
rienlienlien
rienlienbranchegenre icone
rienlienlienbrancheplusieurs Portraits des femmes
rienlienlien
rienlienbranchegenre icone
rienlienrienbrancheplusieurs Portraits des hommes
rienlienrienrien
rienbranchegenre - Les autres petits genres

 


Un portrait est:

Monumental, je suis tenté de dire sculptural.
Le Balzac de Rodin en tête.

Figuratif, représente d'abord un type, est crédible, ensuite un carractère, est unique.
N'importe quelle déformtion est une message, il faut la justifier, une prise de tête par un signe.
La véracité de représentation, à part des signes communs et des modes, dépend beaucoup de la franchise.. qui rime avec la maîtrise.

Un portrait est lourdement composé, représente les idées claires qu'on a d'Empereur ou de sa concubine, il idéalise, est carricaturel ou descriptif.. avec un max de la maîtrise
Spècialement dans le cas d'Empereur la maîtrise passe par l'effacement d'un max des traîts carractèristiques en profit des généralités, aucun artiste ne peut dessiner le moutton aussi bien que la fantasie de prince, dans aucun autre genre le regardeur ne fait autant le tableau. Le Petit prince est une bonne métaphore aussi pour cette franchise sur une démande.

Les Portraits des hommes
Dans la tradition le portrait équestre, par exemple. La femme est un objet qui n'a pas besoin d'un champ de battaille ou d'une bibliothéque. On s'étonne un peu que derrière la Joconde on peut voir un paysage.